Eric Le Nabour, La nuit de Saint-Mandé

CVT_La-Nuit-de-Saint-Mande_4994Mon avis : ♥ ♥

Un récit haletant, une intrigue policière dans le Paris du 17e siècle.

Résumé :

Paris, 1682. Judith a vécu dans le cocon rassurant de la maison close tenue par sa mère adoptive jusqu’au jour où celle-ci est empoisonnée. Commence alors pour la jeune femme une quête de vérité jalonnée de dangers. La mère maquerelle, ancienne confidente du surintendant Fouquet, n’avait pas que des amis. Judith ne sait à qui faire confiance : au chevalier de Gassincourt, au chef de l’ordre du Temple de la Nouvelle Jérusalem, à la belle Circée, au roi Louis XIV lui-même ? Nombreux sont ceux qui souhaiteraient faire main basse sur les secrets de la mère maquerelle.

Le salon d’Emilie, Emmanuelle de Boysson

Le salon d'EmilieMon avis :

Avec en toile de fond les Frondes qui ont marqué à vie le jeune monarque Louis XIV, ce roman permet au lecteur de pénétrer dans les ruelles des plus fameuses précieuses, de Ninon de Lanclos à la Duchesse de Longueville en passant par la Marquise de Sévigné. Le style est agréable à lire et l’intrigue est plaisante.

Résumé :

Emilie Le Guilvinec est une jeune bretonne pleine de promesses. Fille d’un marchand de vin lettré, elle a reçu de son père une éducation qui ne sied guère à sa condition : elle sait lire, s’intéresse à Montaigne et souhaite autre chose qu’un mariage qui l’emprisonnerait dans une vie dont elle ne veut pas. Heureusement, son père, avant de mourir, s’est chargé de lui trouver une place de gouvernante auprès d’une dame de l’aristocratie parisienne. Commence alors une vie pleine de promesses et d’embûches pour la jeune demoiselle qui va se frotter au monde des salons et à leurs habitantes, ces fameuses précieuses peintes par Molière.

Le baron de Beausoleil, Thibaut d’Anthonay

le-baron-de-beausoleilMon avis : ♥ ♥

On suit passionnément le chemin du jeune Hadrien dont la quête personnelle rencontre la grande route de l’Histoire.

Résumé :

Hadrien a dix ans lorsque ses parents sont arrêtés devant lui par les gardes du Cardinal de Richelieu. Confié à un abbé qui va le prendre sous son aile et l’aider à grandir, il n’aura de cesse de comprendre ce qui a pu mener ses parents aux geôles du cardinal. Déterminé, tenace, rusé, il mettra tout en œuvre pour dénouer les fils de la vérité, parcourant la France et la Hongrie à la recherche d’indices sur le parcours de ses parents, éminents minéralogistes.

La jeune fille à la perle, Tracy Chevalier

La-Jeune-Fille-a-la-perle_399Mon avis :

Un délicieux roman, tout en subtilité. On pénètre l’atelier du peintre avec Griet et on est ébloui par sa lumière, sa chaleur, ses couleurs.

Résumé :

Delft, 17e siècle. La famille Vermeer engage une jeune servante, Griet. Celle-ci s’occupe des enfants du peintre, mais aussi du ménage dans la maison. Sa douceur, son intelligence et sa sensibilité lui ouvrent les portes de l’atelier de son maitre, pour y faire le ménage. Elle doit faire en sorte d’ôter les poussières sans rien altérer à la lumière, sans modifier les compositions. Petit à petit, Vermeer va s’intéresser à cette jeune servante, jusqu’à en faire son portrait…

Les mots entre mes mains, Guinevere Glasfurd

Les mots entre mes mainsMon avis : ♥ ♥ ♥

Un roman étonnant. De prime abord, je pensais à une jolie romance purement fictive. Et puis en fin de bouquin, l’auteur cite ses sources et dévoile l’existence réelle d’Helena auprès de René Descartes. Du coup, la jolie romance prend un nouveau ton. Celui de la face intime du philosophe Descartes, qui se révèle touchant dans cet amour fidèle pour une jeune fille en-dessous de sa condition. Un roman au final instructif et plaisant à lire.

Résumé :

Helena Jans est une jeune fille peu ordinaire. Elle sait lire et un peu écrire alors qu’elle n’est que servante d’un libraire d’Amsterdam. Un jour, son maitre héberge un hôte illustre, René Descartes. Ce dernier est exigeant et ne veut pas être dérangé. Helena est chargée de le servir. Consciencieuse, elle s’acquitte de sa tâche à la perfection. Et va finir par intriguer ce savant taciturne, qui va peu à peu se laisser apprivoiser par la jeune servante.

Meurtres à Versailles, Anne-Laure Morata

Meurtres à VersaillesMon avis : ♥ ♥

Ce roman est intéressant car il emmène le lecteur dans les coulisses de la police du XVIIe siècle et illustre le tiraillement entre justice et obéissance absolue, qui ne vont pas toujours de pair. Rythmé ce roman s’adresse aux amateurs de récits historiques et aux amateurs de récits policiers.

Résumé :

Malo de Rohan Montauban vient tout juste d’entrer au service du lieutenant général de police de Louis XIV, La Reynie quand surviennent plusieurs meurtres qui endeuillent le chantier du château de Versailles. Pressé de découvrir au plus vite le meurtrier qui ose défier le monarque absolu, il se lance dans une minutieuse enquête. Malheureusement, une affaire de famille s’ajoute aux préoccupations du jeune policier qui a beaucoup à faire.

Meurtres au Potager du Roy, Michèle Barrière

Meurtres au potager du RoyMon avis : ♥ ♥

Michèle Barrière est une historienne de la gastronomie. Elle émaille son récit de descriptions de mets typiques de l’époque du Roi Soleil et sur l’art de cultiver les fruits et légumes. Son roman réunit à la fois des détails historiques très instructifs et une intrigue haletante

Résumé :

Avec ce roman, nous voici au cœur du Potager du Roy à l’époque de Louis XIV. Benjamin Savoisy y est jardinier, second du grand La Quintinie. La vie de Benjamin s’écoule avec une certaine monotonie qui n’est pas du gout du jeune homme qui ne rêve que voyages vers les terres lointaines. La routine s’interrompt brutalement le jour où la melonnière du potager est sauvagement saccagée et où l’un des jardiniers est retrouvé mort. Commence alors pour Benjamin une folle aventure qui va l’entrainer hors de Versailles et lui faire parcourir des lieues et des lieues.

Le Montespan, Teulé

Le MontespanMon avis : ♥ ♥

Teulé propose aux lecteurs l’histoire de cet homme hors du commun avec, comme à son habitude, son lot de prosaïsme. À conseiller à ceux qui aiment les recoins cachés de l’histoire.

Résumé :

Beaucoup ont déjà entendu parler de La Montespan, cette favorite de Louis XIV qui a évincé toutes les autres et a su s’imposer à la cour de nombreuses années. Mais qui a déjà entendu l’histoire de son mari ? Cet homme naïf et fou d’amour qui n’a jamais admis que sa femme le quitte pour le roi de France. Cet homme qui a ajouté des cornes à son blason et des bois de cerfs à son carrosse. Ce courageux qui n’a jamais plié sous la volonté royale, qui a préféré vivre dans l’indigence plutôt que d’accepter les faveurs de l’amant de sa femme.

La guerre des duchesses, Juliette Benzoni

La-guerre-des-ducheesMon avis :

L’histoire est haletante et bien documentée mais le style de Benzoni comporte pas mal d’erreurs. Si on passe outre, la lecture de La guerre des duchesses est agréable.

Résumé :

Isabelle de Montmorency, orpheline de père, issue d’une des plus vieilles familles de la noblesse française, a vécu son enfance auprès de la Princesse Charlotte de Condé, qu’elle considère comme sa seconde mère, et de ses enfants, le petit Duc d’Enghien, futur Grand Condé et sa sœur, Anne-Géneviève. Si Isabelle s’entend bien avec son cousin d’Enghien, il n’en va pas de même avec sa cousine, jalouse de l’intérêt que sa mère lui porte. Arrivés à l’âge adulte, les affinités et rivalités ne feront que se renforcer entre les cousins. D’autant plus que la période est propice aux complots et guerres civiles, puisque l’histoire se déroule en plein pendant les Frondes, ces guerres fratricides qui mèneront la noblesse à la prison dorée de Versailles.

La Dormition des amants, Jacqueline Harpman

 

la-dormition-des-amants-2365772Mon avis : ♥ ♥

Jacqueline Harpman a le don de transporter le lecteur hors du temps et de lui faire vivre les transports d’un amour impossible. Déjà avec La Plage d’Ostende, elle montrait toute l’actualité du mythe de Tristan et Iseut. Dans La Dormition des amants, elle lie le destin incroyable de deux êtres que tout disposait à ne pas se croiser à l’histoire imaginaire de la France.

Résumé :

Maria Concepcion est une femme hors du commun. D’abord, elle est reine de France, ce qui en soi n’est déjà pas ordinaire. Ensuite, elle est extrêmement cultivée et toujours encline à apprendre, quitte à mettre sa personne dans des situations difficiles, ce qui est tout à fait exceptionnel à une époque, – certes imaginaire, mais étrangement ressemblante au XVIIe siècle -, où les femmes de la bonne société sont reléguées au rang de joli bibelot. Enfin, elle ne se sépare jamais d’un certain Girolamo, esclave de son état, eunuque et éperdument amoureux de sa reine. Ensemble, ils vont s’imposer à la cour du roi Edouard, chevaucher à travers la France, sortir le pays de situations politiques conflictuelles et sauver une jeune accouchée d’une mort certaine. Ensemble, ils vont vivre, ensemble, ils vont sûrement mourir, car, tel est leur destin, ils ne peuvent vivre l’un sans l’autre.